La place de la culture dans les Objectifs du Développement Durable

Pendant trois jours de débats et de conférences, la ville de Bilbao a accueilli du 18 au 20 mars le Sommet Culture de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU). Sous la devise « Culture et villes durables de 2015 », des dirigeants venant de plus de 50 gouvernements répartis sur les 5 continents, ainsi que 200 experts internationaux, se sont rassemblés pour échanger leurs connaissances et promouvoir un travail qui reconnaît et revendique l’importance de la culture dans le contexte des villes durables.

La rencontre, organisée par CGLU, a abouti à un consensus pour l’achèvement de l’élaboration de 100 propositions d’action et a culminé par l’approbation du document « Culture 21 : Actions ». Basé sur l’Agenda 21 de la culture, ce document expose et démontre les liens étroits entre la culture et le développement durable tout en apportant quelques règles pour l’autoévaluation et la mise en œuvre des actions. Parmi les principaux points traités en cette occasion, il faut notamment citer la présentation des bonnes pratiques et des meilleurs projets de la première édition du « Prix International CGLU - Ville de Mexico - Culture 21 », ainsi que les résultats du programme Villes Pilotes. Par ailleurs, cet espace a servi de plateforme pour connecter l’Agenda de Développement Post-2015 avec la culture, sur la base du travail développé pendant le processus de définition des Objectifs du Développement Durable.

Par le biais de « Culture 21 : Actions », CGLU renouvelle son engagement en faveur de la culture, car il s’agit de l’un des axes du développement humain, d’un outil indispensable pour apporter une réponse aux enjeux auxquels doit faire face l’humanité au xxie siècle et d’un domaine où les gouvernements locaux jouent un rôle fondamental.