La Banque Mondiale reconnaît les efforts du Burundi en matière de décentralisation

La Banque Mondiale a publié le 5 décembre dernier une revue exhaustive des efforts réalisés par le Burundi depuis plus d’une décennie dans le but de renforcer la cohésion sociale et de donner plus de pouvoir aux autorités locales au moyen d’un ambitieux programme de décentralisation lancé après la guerre civile qui a touché ce pays.

L’étude met en évidence les enjeux fiscaux et propose des recommandations concrètes afin d’aider le gouvernement du Burundi à rendre son processus de décentralisation durable en définissant les responsabilités des communes et une meilleure affectation des moyens financiers pour répondre aux besoins de la population. En outre, elle souligne l’importance de la Loi Communale de 2005 en tant que pilier de la décentralisation dans ce pays, étant donné que ce cadre juridique définit les communes comme des collectivités autonomes gérées par les membres du conseil communal.

Élaboré à la demande du gouvernement, ce rapport fait partie d’une série d’études programmatiques développées par la Banque Mondiale pour aider le Burundi à poursuivre ses efforts destinés à promouvoir la croissance accélérée et inclusive, ainsi qu’à renforcer la transparence et la reddition des comptes dans l’utilisation des ressources publiques. Bien que le gouvernement du Burundi soit le principal bénéficiaire de l’analyse, cette étude exhaustive est destinée à un plus large public, notamment aux membres de la communauté des bailleurs de fonds, aux administrateurs d’entreprises, aux représentants de la société civile, etc.

Source: http://www.worldbank.org/en/news/press-release/2014/12/05/fiscal-decentralization-and-local-governance-in-burundi